Comité des parties prenantes

Le Comité des Parties Prenantes est un­ organe consultatif qui­ est chargé d’assurer le­ suivi­ des projets et d’assister au plan technique la Direction Générale et le Conseil de Surveillance auxquels il peut donner des avis.

Le Comité des Parties Prenantes est constitué de bénéficiaires du projet, des structures impliquées et intéressées à l’exécution du Programme du Compact,­ des­ représentants­ du­ Gouvernement, des­ organisations patronales et de la société civile.

Les­ membres du Comité des Parties Prenantes représentant le Gouvernement sont désignés par leur autorité de tutelle, les­ membres représentants les­ organisations patronales et de la société civile par leurs organisations respectives.

La liste des membres du Comité des Parties Prenantes est arrêtée par le Conseil de­ Surveillance qui­­ fixe­­ la­ composition et­ les­­ modalités­ de fonctionnement du Comité des Parties Prenantes.

Dans les­ zones d’intervention du Programme du Compact, le Conseil de Surveillance peut décider de créer des sous comité locaux des parties prenantes dont les membres sont désignés dans les mêmes conditions que ceux du Comité national des Partie Prenantes.

Le Comité des Parties Prenantes est notamment chargé:

  • de donner son avis sur la mise en œuvre du programme formulé par le MCA-Sénégal ;
  • d’informer les bénéficiaires sur le programme du Compact, son exécution et les opportunités­ qu’il peut générer ;
  • de donner son avis sur le processus participatif initié dans le cadre du programme du Compact ;
  • de donner son avis sur les documents qui lui sont soumis par la Directeur Générale du MCA-Sénégal ou son Conseil de Surveillance.

Le Comité des Parties Prenantes est composé ainsi qu’il suit :

  • un représentant du ministre chargé des affaires étrangères ;
  • un représentant du ministre chargé de l'élevage ;
  • le Secrétaire Exécutif de la Stratégie de Croissance Accélérée (SCA)
  • les gouverneurs des régions de Saint-Louis, Ziguinchor, Kolda et Sédhiou ;
  • le Coordonnateur de l’Unité de Coordination et de Suivi de la Politique économique ;
  • le Directeur de l’Environnement et des et Etablissements classés ;
  • le Directeur de l’Agence des Travaux et de Gestion des­ Routes Sénégal (AGEROUTE Sénégal);
  • le Directeur Général de l’Agence nationale des Statistiques et de la Démographie (ANSD) ;
  • le Directeur Général de la Société nationale d’Aménagement et d’Exploitation des Terres du Delta du Fleuve Sénégal (SAED) ;
  • le Directeur de l’Agence nationale pour la Relance des Activités économiques et sociales en Casamance (ANRAC) ;
  • le­ Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT) ;
  • le Directeur de la Gestion et de la Planification des Ressources en Eau (DGPRE) ;
  • le Directeur du Génie Rural,­ des Bassins de Rétention et Lacs artificiels (DGRBRLA) ;
  • un représentant de l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole (ISRA) ;
  • le Secrétaire Exécutif du Programme national de Développement Local (PNDL) ;
  • un représentant du Commissaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS).
  • un représentant par commune et communauté rurale des zones d’intervention du programme du Compact ;
  • deux représentants des organisations paysannes faîtières par région d’intervention du programme du Compact ;
  • deux représentantes des organisations féminines faîtières par région d’intervention du programme du Compact;
  • deux représentants par conseil régional de la jeunesse par région d’intervention du programme du Compact;
  • trois représentants du secteur privé (UNACOIS, Union Nationale des Chambres du Commerce et Union Nationale des Chambres des Métiers.)
  • un représentant du Forum Civil ;
  • un représentant du Conseil des ONG d’Appui au Développement (CONGAD) ;
  • un représentant du Conseil national de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR) ;
  • un représentant du syndicat national des agriculteurs, pêcheurs et éleveurs du Sénégal (SYNAEP-Japandou),

Le­ CPP­ est présidé par le­ représentant du ministre chargé des affaires étrangères.

Le­ CPP­ se réunit au moins une fois­ par semestre en session ordinaire sur­ convocation de son Président, ou en session extraordinaire en cas de besoin, sur­ convocation de son Président ou à la­ demande de cinq (5) Membres.

La première session ordinaire de l’année doit se tenir au plus tard le 30 mai.
La­­ dernière­ session­ ordinaire de­ l’année doit­ se­ tenir­ au­ plus tard le 31 décembre.

La convocation, l’ordre du jour et les­ documents pour toutes les­ réunions du CPP­ doivent être transmis aux membres dix­ (10)­ jours au moins avant la session avec accusé de réception.

Le CPP­ peut s’adjoindre aux réunions toute personne dont l’expertise est jugée utile à ses travaux.

Le Directeur Général du MCA-Sénégal assure le secrétariat du CPP.